vendredi 10 janvier 2014

J'ai lu : "L’âme tatouée"

Après la futilité avec "La femme parfaite est une connasse". Je suis passé au beaucoup plus sérieux et réaliste avec un récit.

Je vous présente donc "L’âme tatouée" de Raluca Sterian-Nathan.


La 4 ème de couverture présente le livre ainsi :


« J'ai tout perdu sauf mon accent », aime à dire Raluca Nathan. L'accent de Bucarest, où est née cette fille d'artistes et d'intellectuels. C'était avant que la Gestapo ne traque sa famille, puis que les communistes ne transforment la Roumanie en ce « pays où le rire est interdit, sauf s'il est marxiste ».
Malgré la faim, l'angoisse, la solitude, Raluca aime rire, jouer et aimer. Violée à 14 ans, mariée à 16, elle doit, pour monter sur les planches, faire oublier ses origines bourgeoises, à raison d'une année de travail en usine et de séances répétées de lavage de cerveau. À ce prix, seulement, elle pourra jouer dans Mère Courage au théâtre d'Etat. Quand elle ne doit pas subir les tortures de la Securitate ou déjouer les tentatives d'empoisonnement de ses rivales, membres du Parti...
Parviendra-t-elle à fuir pour la France, le pays dont elle rêve ? Un pays où, peut-être, l'amour et la fortune l'attendent. Un récit vrai où l'humour nargue la détresse, un livre qui est aussi une leçon d'espoir.

Née à Bucarest, Raluca Sterian-Nathan s'est illustrée au théâtre dans des oeuvres de Brecht (Mère Courage) ou d'Ibsen (Peer Gynt). Mariée à l'éditeur Jean-Jacques Nathan, elle a été productrice de films de télévision, tel Guillaume le Conquérant diffusé sur FR3 (1982). Elle réside actuellement à Paris. 
Auteur du Sang de l'espoir, Samuel Pisar qui préfacé le livre est avocat international.

" "L'ame tatouée", c'est Alice aux pays des merveilles et des horreurs. On termine la lecture dans un état second. Sonné et heureux." André Bercoff

Mon avis :

La vie de Raluca, c'est simple c'est la vie qu'on ne rêve pas d'avoir enfin du moins en partie. 

Quand on lis son histoire, on a envie que tout ça soit faux mais pourtant tout est vrai. On a de la peine pour elle, pour ce qu'elle a subi. Et puis, on l'admire pour son courage, sa force, sa volonté. 
Alors que beaucoup d'autres aurait abandonné et rentrer dans le moule communiste. Elle, elle s'est battu pour vivre ces rêves. Elle nous donne une belle leçons de vie. 

Raluca est selon moi, une femme vraiment admirable. Son histoire m'a vraiment beaucoup touché. 
Je connaissais déjà le mal qu'avait fait les communistes dans les pays de l'Est mais je l'avais un peu oublié. Du coup l'histoire de Raluca me conforte dans l'idée que j'ai vraiment de la chance vivre en France à cette époque et qu'il faut surtout pas que je l'oublie.

J'ai beaucoup aimé ce livre qui en plus d'avoir une histoire vraie intéressante est très bien écrit et facile à lire.  
Bref, je recommande vivement ce livre qui ne vous laissera pas insensibles. 
______________________________

Merci beaucoup à Florence, Chemin Lisant et Archi poche de m'avoir offert ce livre. Je suis ravie de l'ajouter dans ma bibliothèque. 

Dans le prochain "j'ai lu" vous retrouverai le dernier Dan Brown. Mais vu sa taille, il va mettre un peu de temps à arriver.

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 commentaire:

  1. Ce livre a l'air super, empreint de peines affreuses... Le genre de livre comme tu dis où en fait tout est réel alors que tu voudrais que tout soit faux.
    Je vais le noter, je vais sûrement le lire.
    Merci de ton avis!

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...