mardi 16 juin 2015

Et si la première rentrée de Louloup n'avait pas lieu ?

Vendredi, je suis allé inscrire Louloup à l'école.
Contrairement à beaucoup de parents qui m'entourent cette nouvelle étape dans la vie de mon fils ne me rend pas triste, nostalgique etc, au contraire je suis heureuse de le voir grandir et découvrir un nouveau monde. Mais vendredi, j'ai pris une grosse claque dans la tronche.

Le directeur de l'école m'a annoncé que mon fils n'aurait peut-être pas de place à la rentrée, car il y a déjà presque 50 petits de pré-inscrit et que l'accueil de ses 50 enfants atteint déjà leur limite maximum. Mais surtout qu'il est fort possible que d'autres enfants arrivent sur la commune suite au déménagement qu'il y a en général l'été et que du coup des enfants viendraient s'ajouter à la liste des petits pour cette rentrée 2015.
Du coup, les enfants nés en novembre et décembre sont mis sur "liste d'attente" pour la rentrée afin de laisser leur place disponible pour des enfants nés avant eux, ne vivant pas encore sur la commune.

C'est ce point qui me gêne particulièrement, car au final on privilégie des gens qui ne vivent pas sur la commune au détriment de ceux qui sont déjà là.
De plus, quand nous-même nous sommes arrivé sur la commune l'été dernier, on nous a gentiment fait comprendre lors de l'inscription de Loupiote, qu'elle n'était pas prioritaire, car justement on était nouveau et que malheureusement l'école n'était pas extensible et qu'elle aurait une place à l'école uniquement s'il restait de la place et je trouvais ça normal.

Voilà, donc depuis vendredi on ne sait pas si Louloup pourra rentrer à l'école en septembre.



Alors oui, il y a une deuxième école sur la commune, mais le souci sera le même, car le maire a fait construire beaucoup de logements c'est dernier temps, mais n'a pas pensé à faire agrandir les écoles.
 Il y a aussi la possibilité d'inscrire Louloup sur la ville voisine, mais là on a le risque d’être refusé, car on n'habite pas la ville. De plus, les Loustics seraient dans 2 écoles différentes, bonjour la logistique. Il y a aussi les écoles privés de la ville voisine, mais là c'est financièrement que ce n'est pas possible.

Donc, on est au point où il est tout à fait possible que Louloup ne fasse pas de petite section et ça rend l'avenir de la famille incertain.

Si Louloup ne rentre pas à l'école, je devrais rester à la maison avec lui. Si je reste à la maison, je ne pourrais donc pas travailler. Qui dit pas de travail, dit pas d'argent à la fin de mon congé parental. Si je ne travaille pas, durant 1 an on devra vivre sur le salaire de Mister J et si c'est ça, on peut dire adieu à notre projet d'acheter une maison, mais aussi à tous les petits plaisirs qu'on peut s'offrir actuellement, etc...
Et tout ça est d'autant plus rageant car je suis actuellement sûr à 90% de retrouver du travail dès septembre si Louloup va à l'école.

Et tout ça, j'ai envie de dire que ce n'est pas bien grave, car en fait ce qui me fait le plus mal au coeur, c'est que Louloup lui a très envie d'aller à l'école et que ça risque de lui être refusé.
Régulièrement, le matin il refuse de quitter l'école, une fois qu'on a déposé sa soeur. Il me dit qu'il veut rester. Il pleure. Et tout ça va peut-être durer un an de plus et mes larmes viendront surement s'ajouter aux siennes.

Vendredi aurait dû être le jour heureux où j'aurais dû dire à tout le monde que Louloup était inscrit à l'école et finalement ce fut le jour où je me suis dit que Louloup ne ferait peut-être pas sa première rentrée et où j'ai pleuré.

Maintenant, il va falloir patienter un mois voir un peu moins pour savoir si Louloup pourra faire sa première rentrée cette année ou non.

Rendez-vous sur Hellocoton !

6 commentaires:

  1. Je suis choquée qu'on donne la priorité aux nouveaux arrivants ! Vous résidez DEJA dans la commune, donc en toute logique, ton fils serait prioritaire. Il y a vraiment des aberrations administratives.

    RépondreSupprimer
  2. On marche sur la tête là ! Qu'on ne puisse accueillir les enfants de janvier ou février de l'année suivante, soit. Mais ceux qui ont 3 ans dans l'année je n'avais jamais entendu. Et au profit des nouveaux arrivants encore moins ! Et qu'on laisse les parents dans la merde derrière niveau mode de garde alors qu'il n'y a plus de congé parental me dépasse. Et dans ce cas, il rentrerait quand ? Janvier ? Un an plus tard ? Tu devrais aller exposer ton cas à la mairie (je ne sais pas si vous avez un adjoint dédié aux écoles). Je croise pour ton loulou.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Louloup n'ai pas pris cette année, il rentrerais dans un an, mais directement en moyenne section.
      On se qui concerne la mairie, ils feront rien ce sont qui sont responsable en parti de cette situation. Mais si Louloup n'est pas pris, j'irais faire mon scandale là-bas avec plaisir.

      Supprimer
  3. C'est bizarre chez toi et vraiment pas logique pour les nouveaux arrivants, comment peuvent - ils savoir combien vont arriver pendant l'été?! Ici, ils accueillent tous les enfants qui ont 3 ans et les places sont restreintes pour les TPS.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est pas logique mais même sans savoir combien de personnes arrive exactement ils savent qu'il y en a pas mal, vu qu'ils ont livré des logement sociaux il y a pas longtemps et dans ma commune il y a aussi pas mal de logement pour les militaires donc ils savent qu'il y a des changement chaque été.
      Ici, il y a pas de TPS puisqu'ils sont même pas capable d'accueillir tous les PS car l'école n'est plus assez grande.

      Supprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...